SAINT-APOLLINAIRE : début d'un chantier remarquable et solidaire

imprimer

  • François-Xavier DUGOURD, Président d'Orvitis, lors de la première pierre des deux premières maisons partagées à Saint-Apollinaire

Deux maisons partagées à l'horizon 2017

Vendredi 23 octobre, avec Laurent de CHERISEY, fondateur de l'Association Nationale Simon de Cyrène, François-Xabier DUGOURD a posé la première pierre des deux futurs bâtiments qui accueilleront deux maisons partagées et 24 logements familliaux, en présence de Fabrice CHARLEMAGNE, Président de l'Association Côte-d'Orienne, de Louis de BROISSIA, Président d'honneur, de Rémi DELATTE, Député-Maire de Saint-Apollinaire et de nombreuses autres personnalités et partenaires du projet. Sans oublier les personnes hadicapées, car c'est avant tout pour eux que cette maison se réalise.

Des maisons à taille humaine fondée sur la relation à l'autre
C'est avec une vivre émotion que toutes les personnes présentes, ont écouté les propos de Laurent de CHERISEY. Le long chemin et complexe qu'il faut suivre pour offrir un lieu de vie digne aux accidentés, aux victimes d'une lésion cérébrale. Car lorsque une vie pleine d'entrains, d'activités, de joie... bascule dans le handicap, comment redonner du sens à la vie ? C'est le sens des maisons partagées qui accueillent des personnes handicapées et valides : une réponse fondée sur la relation à l'autre.
Ce programme s’inscrit pleinement dans les valeurs de proximité et de solidarité portées par Orvitis. Il favorisera l’attention et l’accompagnement au bien-être des résidants. C’est une structure qui leur permettra de profiter du site, de poursuivre leur épanouissement et qui appelle le vivre ensemble.

Un projet soutenu
Ces deux futures maisons s'inscrivent dans la mission première d'Orvitis : offrir un logement accessible à tous, tout en répondant aux besoins d’habitat, aux attentes des familles. Le projet du Carré de Varèse répond à ce double enjeu : avec des logements familiaux locatifs et des appartements spécifiques et adaptés, une structure d'accueil.
Cette résidence de deux bâtiments qui correspond aux exigences qualitatives d'Orvitis est achetée en VEFA par l'Office. Des subventions seront versées par l'Etat, le Grand Dijon et Logéhab. La Fédération Simon de Cyrène participe également pour 314 000 euros.  Orvitis, qui assure 84 % du financement total, apportera une contribution de 192 000 euros, à titre très exceptionnel pour les deux maisons partagées.