Notre expérience

imprimer

 Orvitis œuvre pour offrir aux familles aux revenus modestes un habitat de qualité à des loyers modérés, un cadre de vie propice à l'épanouissement de chacun. L’Office accompagne également les collectivités locales dans des projets d’aménagement du territoire.

Avec 12500 appartements ou pavillons à louer sur 126 communes du département, il s'affirme comme le numéro 1 de la location immobilière en Côte-d'Or.

Compétences et activités

Construire ou acquérir et rénover
  • des logements locatifs : pavillons individuels ou jumelés, petits collectifs ou grands ensembles, 
  • des structures adaptées : établissements pour personnes âgées, personnes handicapées, résidences étudiants, 
  • des équipements : commerces, bureaux, services, gendarmerie, école

 

Gérer
  • location des logements, des garages,parkings et locaux d'activités.
  • mise à disposition des structures spécialisées.
     
Améliorer
  • réhabilitation du bâti ancien dans le respect de l’identité du patrimoine,
  • acquisition et requalification d’immeubles, 
  • rénovation du patrimoine existant.

 

Aménager
  • lotissements, Zone d’Aménagement Concerté (ZAC)
  • revitalisation et rénovation urbaine, 
  • acquisition, équipement.

 

Beaune Blanches Fleurs

Beaune Blanches Fleurs

Chenôve Dionysos

Chenôve Dionysos​

Fontaine-lès-Dijon Champs Rémy

Fontaine-lès-Dijon Champs Rémy

Is-sur-Tille Eaux Vives

Is-sur-Tille Eaux Vives​

 


toits maisons - Panneaux solairesSensible à la qualité environnementale, Orvitis réalise des projets avec des prestations de qualité. Prenant en compte les enjeux de développement durable et dans le respect de la réglementation thermique 2012, il construit des logements aux performances énergétiqes, qui favorisent la maitrise des consommations d'énergie et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Au final, il contribue à la maîtrise des dépenses pour le logement dans le budget des familles (loyer + charges).

 

 

Notre ​histoire

14 mai 2009 : ORVITIS, Nouveau nom commercial. L'Office accompagne le changement de statut et adopte un nouveau nom commercial : Orvitis.

1er février 2007 : changement de statut
L’Office devient Office Public de l’Habitat, organisme créé par la loi la loi du 16 juillet 2007 portant engagement national sur le logement.C’est désormais un Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial rattaché au Conseil Général de la Côte-d'Or, avec un élargissement et une modernisation de ses compétences dans le domaine de l’habitat.

16 octobre 1972 : extension de compétences
L’Office obtient par arrêté interministériel l’élargissement de ses compétences. Désormais, il peut intervenir dans des opérations complètes d’urbanisme et d’équipements. Il met tout de suite l’expérience acquise dans la construction de grands ensembles au service des collectivités locales ou auprès d’organismes spécialisés et réalise écoles, résidences étudiants, établissements d’accueil de personnes âgées…

21 juillet 1950 : le terme HLM est né
Changement de terminologie. La Loi du 21 juillet 1950 remplace définitivement l’appellation Habitation à Bon Marché. L’office devient Office Public Départemental d’Habitations à Loyer Modéré (OPDHLM). Un mot nouveau apparaît : le HLM. Même s’il est souvent employé pour désigner un type de bâtiment, il signifie des appartements de qualité, avec des loyers modérés.

13 décembre 1949 : les premières réalisations
Après la libération, l’Office commence à tenir pleinement son rôle dans la reconstruction. Les premiers programmes de logements sont esquissés. Le 13 décembre 1949, l'Office pose sa première pierre à Châtillon-sur-Seine, dans le quartier du Petit Versailles. D’autres bâtiments voient le jour à Longvic, rue Guynemer, à Dijon rue de Mirande et des Péjoces. A Beaune, ce sont 60 appartements populaires et familiaux.

22 janvier 1930 : l'acte fondateur
Créé à l'initiative du Conseil Général, l'Office Public Départemental d'Habitation à Bon Marché voit le jour sous la IIIe République, par décret en Conseil d'Etat le 22 janvier 1930.
A ses débuts, l’Institution balbutie. Les archives restent quasiment muettes sur l’activité.